Souvent confondues, l’intolérance et l’allergie sont pourtant deux choses différentes.

Lorsque nous parlons d’allergie, le système immunitaire est mis en jeu avec un risque de réactions potentiellement dangereuses comme le choc anaphylactique.

L’intolérance quant à elle, ne met pas en jeu le système immunitaire. Nous parlons d’intolérance lorsque le tube digestif a des difficultés à assimiler un aliment. Les symptômes seront donc uniquement digestifs (maux de ventre, ballonnement, diarrhée ou encore régurgitation sont les symptômes d’une intolérance). 

L’intolérance la plus connue est celle au lactose qui touche environ 8 % de la population. Le lactose, qui est le sucre du lait. Nous en parlerons d’un autre article. 

L’allergie à un aliment est due à une réaction du système immunitaire face à un allergène. Ce dernier provoque une réaction de défense de l’organisme, qui va produire des anticorps. De là, une libération d’autres substances inflammatoires, telles que l’histamine vont apparaître. Ce sont ces molécules qui vont faire apparaître les symptômes d’une allergie tels que des picotements, rougeurs cutanées, nausées, vomissements dans les formes les plus connues. Ces symptômes peuvent varier d’un individu à l’autre et dépendent de la zone où l’histamine est libérée. 

Une allergie respiratoire n’engendre pas les mêmes symptômes qu’une allergie alimentaire ou cutanée.

Généralement sans gravité, l’allergie peut néanmoins peut provoquer des réactions beaucoup plus graves tels qu’un choc anaphylactique.

Une prise de sang ou encore des tests effectués par un allergologue ou pneumologue permettront de détecter les allergies ainsi que leur intensité afin de mettre en place un traitement adaptés.

L’intolérance alimentaire renvoie à une réaction du métabolisme due à une enzyme inexistante, inactive ou insuffisante. Le corps est alors incapable de digérer certains aliments. Nous en avons parlé au-dessus, l’intolérance la plus connue est celle au lactose. Elle est due à une carence en lactase, l’enzyme responsable de la digestion du lactose, un sucre contenu dans le lait. Les personnes intolérantes au lactose ne peuvent pas digérer le lait comme les autres. S’ils boivent un verre de lait de vache, des maux de ventre, désordres intestinaux ou encore diarrhée risquent de survenir. Les intolérances alimentaires les plus courantes sont celles au lactose, au gluten, au fructose ainsi qu’à l’histamine.

Contrairement aux allergies, les intolérances alimentaires peuvent être passagères et sont principalement incommodantes pour les personnes concernées.. Il faut donc simplement arrêter de consommer l’aliment concerné pendant un certain temps avant d’essayer de le réintroduire. L’allergie, elle nécessite un avis médical.

!! Et n’oubliez pas, ne faites jamais de régime d’éviction sans un avis médical ! Encore moins pour un enfant !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Le champ 'Site Internet' est facultatif.

CommentaireVotre message
NomVotre nom
E-mailE-mail
Site webSite web